Les groupes encadrés exigent une attention très élevée. Diriger un groupe de jeunes dans un milieu sauvage s’accompagne d’immenses responsabilités : il y a des risques à gérer et de nombreuses décisions à prendre. Quiconque invite des jeunes à explorer le milieu sauvage, qu’il s’agisse de parents, d’organisateurs et de responsables de groupes ou de gestionnaires de parc, doit comprendre et accepter les responsabilités liées à cette activité.

Lignes directrices visant les excursions de groupes encadrés dans le parc national et réserve de parc national Kluane

Les présentes lignes directrices s’appliquent aux groupes encadrés qui participent à des activités récréatives dans le parc national et réserve de parc national Kluane.

  • 1. Qu’est-ce qu’un groupe encadré?

    Par « groupe encadré », on entend un groupe appartenant à une institution donnée et dont au moins un des membres est un mineur qui n’est pas accompagné d’un parent ou d’un tuteur. L’âge de la majorité est de 19 ans au Yukon.

    La notion d’encadrement désigne la garde de mineurs et le fait que le responsable de groupe qui dirige des mineurs en l’absence des parents ou des tuteurs joue alors le rôle de parent ou de tuteur. Autrement dit, si une institution donnée a organisé un groupe et que des mineurs dont les parents ou les tuteurs ne sont pas présents en font partie, on parle alors d’un groupe encadré.

    Cette désignation n’englobe pas les groupes d’amis ou les familles – ce sont les institutions qui sont visées, de même que leurs responsabilités envers les enfants qu’elles dirigent et les parents qu’elles remplacent. Les groupes institutionnels comprennent notamment les groupes scolaires, les groupes de scouts ou de guides, les groupes religieux, les groupes de cadets et les groupes communautaires de jeunes.

  • 2. Communication et divulgation des risques aux parents et aux administrateurs avant l’excursion

    Les responsables d’excursion doivent communiquer les renseignements relatifs à celle-ci et faire part des risques qui y sont rattachés aux parents et aux administrateurs longtemps avant le moment prévu de l’excursion. La planification d’une excursion dans l’arrière-pays est un élément absolument essentiel de l’expérience : un groupe bien préparé, dont les options ont fait l’objet de recherches approfondies, a les meilleures chances de réussite. Lorsqu’on planifie une excursion avec un groupe encadré, il est primordial d'inclure les personnes concernées qui ne prennent pas part à l’excursion. Les parents et les représentants de l’institution ont eux aussi besoin de renseignements fiables afin de pouvoir prendre des décisions éclairées au nom des enfants ou des élèves.

    Toutes les parties intéressées doivent donc redoubler d’efforts afin d’expliquer l’excursion en détail, ainsi que les options et les risques, de manière claire et concise pour qu’un parent, un responsable de groupe ou un enseignant ne connaissant pas ces excursions comprenne ce qu’il en est. Ces derniers ont, quant à eux, la responsabilité tout aussi importante de prendre connaissance des renseignements et de poser des questions afin de bien comprendre les risques auxquels le groupe peut être exposé. Tous les parents veulent prendre de bonnes décisions pour leurs enfants, en fonction de la tolérance au risque de leur propre famille. Il importe donc, et c’est là une importante responsabilité incombant aux institutions qui organisent ces excursions, d’aider les parents à prendre des décisions éclairées.

    Il convient d’étudier les ressources, comme les guides et les cartes, longtemps avant l’excursion, de suivre régulièrement les conditions météorologiques et l’état des sentiers pendant les semaines qui précèdent l’excursion, et de les vérifier encore tout juste avant le départ.

    Pour obtenir de l’information sur la planification d’une excursion dans le parc national et réserve de parc national Kluane, veuillez consulter Activités et expériences.

  • 3. Permis pour groupes encadrés

    Permis pour groupes encadrés : Quel que soit le moment de l’année, tous les groupes encadrés qui pratiquent des activités dans le parc national et réserve de parc national Kluane (sauf au terrain de camping du lac Kathleen, dans l’aire de fréquentation diurne du lac Kathleen et au centre d’accueil Thechàl Dhâl) doivent posséder un permis pour groupes encadrés.

    Les groupes encadrés doivent satisfaire à toutes les exigences relatives au permis pour groupes encadrés et présenter une demande de permis pour groupes encadrés aux fins d’examen et d’approbation par le personnel de Parcs Canada, et ce, au moins deux (2) semaines avant leur date de départ prévue.

    Permis de nuitées dans l’arrière-pays : Du 1er avril et au 15 novembre, les groupes encadrés doivent également se procurer un permis de nuitées dans l’arrière-pays pour passer au moins une nuit dans le parc national et réserve de parc national Kluane (sauf pour le terrain de camping du Lac-Kathleen).

    Les groupes encadrés peuvent commencer le processus d’inscription une fois leur permis pour groupes encadrés approuvé. Pour gagner du temps durant le processus d’inscription, nous encourageons les groupes encadrés à remplir le formulaire de préinscription. Pour en savoir plus sur le processus de demande de permis de nuitées dans l’arrière-pays, veuillez consulter la page Enregistrement pour l'arrière-pays.

  • 4. Exigences relatives au permis pour groupes encadrés

    4.1. Activités techniques/à risque élevé

    S’ils veulent pratiquer des activités techniques/à risque élevé, les groupes encadrés doivent être accompagnés d’un guide (ou de plusieurs guides) travaillant pour une entreprise titulaire d’un permis d’exploitation valide lui permettant d’offrir des services de guides ou de pourvoirie dans le parc national et réserve de parc national Kluane. Il est possible d’accorder des exceptions aux groupes encadrés qui appliquent les mêmes normes de sécurité qu’une entreprise titulaire d’un permis d’exploitation visant des services de guides ou de pourvoirie. Veuillez communiquer avec le personnel du parc pour obtenir de plus amples renseignements à ce sujet.

    Les activités techniques/à risque élevé comprennent notamment les suivantes :

    • les activités nautiques comme le rafting, le kayak, le canotage et le canotage de poche;
    • les excursions hivernales dans des secteurs exigeants (cote 2) ou complexes (cote 3) selon l’Échelle d’exposition en terrain avalancheux (ÉETA);
    • l’alpinisme;
    • l’escalade.

    4.2. Excursions pendant les saisons intermédiaires et en hiver

    Pendant les saisons intermédiaires (du 15 octobre au 15 novembre et du 1er avril au 1er mai) et en hiver (du 16 novembre au 31 mars), les groupes encadrés doivent posséder des compétences supplémentaires pour se déplacer en toute sécurité dans le parc national et réserve de parc national Kluane. Les responsables de groupe doivent être en mesure d’assurer la survie et la gestion d’un groupe en milieu sauvage l’hiver et peuvent également avoir besoin de connaître les techniques de sécurité et de secourisme en cas d’avalanche.

    Les groupes encadrés qui partent en excursion pendant les saisons intermédiaires et en hiver doivent satisfaire aux exigences visant les excursions hivernales de groupes encadrés dans le parc national et réserve de parc national Kluane. Veuillez communiquer avec le personnel du parc pour discuter de vos plans d’excursion.

    4.3. Compétences et qualifications des responsables de groupe

    Les présentes lignes directrices visent à garantir que les responsables sont en mesure d’assurer la sécurité des groupes encadrés. Quiconque propose de diriger un groupe dans l’arrière-pays doit avoir une très grande expérience personnelle des randonnées en milieu sauvage, avoir suivi une formation en secourisme et posséder de solides compétences en leadership. Il incombe à l’institution responsable d’un groupe encadré de veiller à ce que les responsables de groupe aient les connaissances, les compétences et les aptitudes voulues, c’est-à-dire :

    • Âge minimal de 19 ans;
    • Expérience de responsable de groupe dans un milieu sauvage;
    • Capacité de planifier des excursions et les activités quotidiennes d’un groupe;
    • Capacité d’évaluer les aptitudes des participants à une excursion et d’adapter le programme de façon à ce que tous puissent vivre l’expérience en toute sécurité;
    • Bonne connaissance des sentiers et des itinéraires ainsi que des dangers saisonniers, comme les gués de ruisseaux ou les terrains avalancheux;
    • Connaissances, compétences et aptitudes en matière de sécurité et de survie en milieu sauvage;
    • Connaissance des consignes de sécurité relatives à la faune et des précautions à prendre pour des déplacements sécuritaires au pays des ours;
    • Expérience de l’utilisation d’une boussole et de cartes ou d’un appareil GPS, et expérience de l’établissement d’itinéraires;
    • Connaissance des pratiques d’hygiène et de camping écologiques;
    • Capacité de mettre en application des pratiques saines d’hygiène et de préparation des repas;
    • Possession de renseignements exacts sur les éléments naturels et culturels du lieu.

    4.4. Formation minimale en secourisme exigée

    • Secourisme en milieu sauvage/équivalent de 40 heures pour le responsable de groupe
    • Secourisme général et RCR/équivalent de 16 heures pour le responsable de groupe adjoint

    4.5. Taille des groupes

    La taille des groupes en visite au parc national et réserve de parc national Kluane est limitée à 28 personnes pour les excursions d’une journée et à 12 personnes pour les excursions de plus d’une journée. Il est possible d’autoriser des exceptions.

    4.6. Ratios

    • Au moins deux responsables de groupe exigés par groupe;
    • Au moins un responsable de groupe pour six jeunes (1 pour 6). Il est possible d’autoriser des exceptions.

    4.7. Communications

    Les téléphones cellulaires ne fonctionnent pas dans la plupart des secteurs du parc. Tous les groupes encadrés doivent emporter un dispositif de communication d’urgence bidirectionnelle fiable et fonctionnel (p. ex. un téléphone satellite ou un appareil inReach®). Assurez-vous d’avoir une liste de tous les numéros d’urgence dont vous pourriez avoir besoin et de connaître le fonctionnement de votre appareil.

    4.8. Équipement

    Il incombe aux responsables des groupes encadrés de veiller à ce que tous les membres du groupe disposent du matériel nécessaire et à ce que l’équipement commun du groupe soit en bon état. Il est essentiel que tous les groupes disposent du matériel nécessaire pour affronter des conditions météorologiques difficiles en milieu sauvage. Les tentes, les sacs de couchage et les vêtements doivent être de bonne qualité et imperméables, car les groupes peuvent être exposés à des conditions hivernales, même en été. En plus de son matériel personnel et de celui du groupe, chaque responsable de groupe doit avoir sur lui et savoir utiliser :

    • une trousse de secourisme;
    • un vaporisateur chasse-ours.
Excursions hivernales de groupes encadrés dans le parc national et réserve de parc national Kluane

Les responsables de groupes encadrés doivent être bien conscients de l’expérience qu’il faut posséder pour diriger des excursions hivernales en toute sécurité. Les responsables de groupe doivent être en mesure d’assurer la survie et la gestion d’un groupe en milieu sauvage l’hiver et peuvent également avoir besoin de connaître les techniques de sécurité et de secourisme en cas d’avalanche.

On peut se retrouver en présence de conditions hivernales à tout moment de l’année dans le parc national et réserve de parc national Kluane. Soyez prudent.

1. Excursions en terrain avalancheux

En automne, en hiver et au printemps, certains sentiers et parcours du parc risquent d’être touchés par des avalanches.

1.1 Échelle d’exposition en terrain avalancheux

L’Échelle d’exposition en terrain avalancheux (ÉETA) a été mise au point par Parcs Canada afin d’aider les groupes à choisir un itinéraire approprié pour leurs excursions hivernales dans l’arrière-pays. Les cotes de l’échelle correspondent au niveau de difficulté et d’exposition aux avalanches des différents secteurs.

Les cotes de l’ÉETA se veulent un outil supplémentaire pour vous aider à planifier vos excursions. En plus de lire les guides, d’étudier les cartes et les photos, de demander conseil à vos pairs et à des randonneurs locaux et de vérifier les conditions météorologiques et les bulletins d’avalanche, il faut consulter les cotes de l’ÉETA. Toutes ces ressources combinées vous donneront une bonne idée du parcours que vous choisissez.

L’ÉETA vous permet de mesurer vos aptitudes, votre expérience et votre tolérance au risque à l’égard du terrain. Dans la plupart des cas, l’ÉETA aidera les groupes encadrés à choisir des itinéraires de cote 1 – Simple.

  • Simple (cote 1) Ces secteurs présentent généralement un faible risque d’avalanche, ce qui est idéal pour les novices qui souhaitent acquérir de l’expérience dans l’arrière-pays. Les itinéraires peuvent comprendre des pentes d’inclinaison faible ou des zones en grande partie boisé, et quelques éclaircies en forêt peuvent être dans des zones de dépôt où les avalanches sont peu fréquentes. Ils offrent de nombreuses possibilités qui permettent de réduire ou d’éliminer l’exposition au danger. Dans les secteurs de cote 1, il faut faire preuve de bon sens, être bien équipé, avoir des compétences en secourisme et avoir la discipline nécessaire pour respecter les avis de risques d’avalanche. Ces secteurs ne sont pas entièrement exempts de risques d’avalanche et, lorsque les conditions sont mauvaises, il vaut mieux renoncer à tout projet d’excursion en terrain avalancheux dans l’arrière-pays et s’en tenir aux pistes de ski de fond damées.
    • Les responsables de groupe doivent avoir suivi le cours de formation sécurité-avalanche de niveau 1 (AST 1) de la Canadian Avalanche Association avant de se rendre dans ces secteurs.
    • En terrain avalancheux, tous les membres du groupe doivent disposer de l’équipement approprié (pelles, appareils de recherche de victime d’avalanche et sondes) et savoir les utiliser pour être en mesure de trouver et de secourir des membres du groupe en cas d’avalanche.
    • Pendant les excursions hivernales dans l’arrière-pays, il incombe aux responsables de groupe d’évaluer la stabilité de la neige et les risques d’avalanche et de choisir l’itinéraire le plus sûr.
    • Un responsable de groupe devrait déjà avoir fait une excursion dans le secteur où le groupe est censé se rendre.
    • Les responsables de groupe devraient avoir déjà dirigé des groupes en terrain avalancheux dans l’arrière-pays.
    • Les groupes devraient se déplacer rapidement et éviter de s’arrêter dans les zones d’avalanche.
  • Exigeant (cote 2) Dans ces secteurs, il faut posséder les compétences nécessaires pour savoir reconnaître les pentes avalancheuses et les éviter – ces itinéraires comprennent des pentes d’envergure. Il est essentiel de veiller à ce que tous les membres du groupe soient en mesure d’administrer les premiers soins de base.
    • S’ils veulent se rendre dans des secteurs exigeants, les groupes encadrés doivent être accompagnés d’un guide (ou de plusieurs guides) membre de l’Association des guides de montagne canadiens travaillant pour une entreprise titulaire d’un permis d’exploitation visant des services de guides ou de pourvoirie valide dans le parc national et réserve de parc national Kluane.
  • Complexe (cote 3) Ces secteurs exigent de solides compétences ainsi que des années d’expérience dans la prise de décisions importantes en terrain avalancheux. Dans ces secteurs, il se peut qu’il n’y ait aucune option sûre, ce qui vous oblige à vous exposer à des pentes d’envergure.
    • Parcs Canada déconseille aux groupes encadrés de se rendre dans des secteurs de niveau complexe (cote 3).
    • S’ils décident de le faire, ils doivent être accompagnés d’un guide (ou de plusieurs guides) membre de l’Association des guides de montagne canadiens travaillant pour une entreprise titulaire d’un permis d’exploitation visant des services de guides ou de pourvoirie valide dans le parc national et réserve de parc national Kluane.

1.2. Secteurs cotés selon l’ÉETA du parc national et réserve de parc national Kluane

Les secteurs cotés selon l’ÉETA du parc national et réserve de parc national Kluane peuvent être consultéz Sentiers d'hiver.

2. Déplacements sur des rivières et des lacs gelés

Les déplacements sur des ruisseaux, des rivières et des lacs gelés comportent des risques particuliers. Tout au long de l’hiver et pendant les saisons intermédiaires, il peut y avoir des débordements et la couche de glace qui les recouvre peut rester mince. La mince couche de glace qui se forme au bord des rivières et des lacs à mesure que le niveau de l’eau s’abaisse peut entraîner un risque de chutes dans l’eau, mais aussi de blessures graves.

  • Les responsables de groupe devraient être en mesure de choisir des itinéraires sûrs pour se déplacer sur la glace de façon à réduire au minimum les risques pour les participants.
  • Ne vous aventurez pas sur la glace sauf si elle atteint l’épaisseur minimale recommandée pour l’activité que vous souhaitez pratiquer :
    • 10 cm (4 po) pour le patinage, la pêche sur glace, la marche et le ski de fond;
    • 12 cm (5 po) pour la motoneige (autorisé sur le lac Kathleen seulement).

3. Conditions hivernales extrêmes

Dans le parc national et réserve de parc national Kluane, les conditions météorologiques peuvent changer de façon importante, souvent de façon imprévisible. En hiver, le temps peut être très froid ou doux et humide. L’hypothermie et les engelures sont des menaces bien réelles, surtout quand les groupes se dépensent au cours de leurs activités.

  • Les responsables de groupe devraient être prêts à affronter tous les types de températures et de conditions météorologiques et être en mesure de reconnaître les effets de ces conditions sur les participants.

4. Déplacements sur des glaciers

D’immenses champs de glace couverts de neige se trouvent en amont de nombreuses vallées accessibles en ski ou à pied (en été). Il est extrêmement dangereux de se déplacer sur ces glaciers en raison des nombreuses crevasses qu’ils comportent. Comme la glace se déplace constamment, la taille et l’emplacement de ces crevasses peuvent changer au cours d’une saison, de sorte qu’il est difficile de prévoir où elles se trouvent. Les crevasses sont souvent recouvertes de ponts de neige, ce qui les rend pratiquement impossibles à détecter, et la neige pourrait ne pas supporter le poids d’une personne.

  • Parcs Canada déconseille fortement aux groupes encadrés de se rendre sur des terrains glaciaires. S’ils décident de le faire, ils doivent être accompagnés d’un guide (ou de plusieurs guides) membre de l’Association des guides de montagne canadiens travaillant pour une entreprise titulaire d’un permis d’exploitation visant des services de guides ou de pourvoirie valide dans le parc national et réserve de parc national Kluane.

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus sur les excursions hivernales à Kluane, visitez : l’hiver à Kluane.

Programmes scolaires
  • Découvrez les centres d’accueil du parc national et de la réserve de parc national Kluane avec un interprète de Parcs Canada.
    • Centre d’accueil du parc national et de la réserve de parc national Kluane à Haines Junction
      Vous découvrirez au centre d’accueil des expo¬sitions captivantes, des artefacts et des objets naturels, en plus de pouvoir visionner une vidéo haute définition stupéfiante qui dévoile le monde fascinant du parc national et de la ré¬serve de parc national Kluane.
    • Centre d’accueil Thechàl Dhâl’
      Découvrez le nord du parc avec un interprète de Parcs Canada. Le centre d’accueil Thechàl Dhâl’ présente de toutes nouvelles expositions élaborées en étroite collaboration avec les Premières Nations locales. Apprenez comment ici, la terre a longtemps fait vivre le peuple Dań malgré ses hivers rigoureux. À l’intérieur, les grandes expositions colorées scintillent avec des perles originales réalisées par des citoyens de la Première Nation de Kluane. Sur la terrasse, découvrez les nouveaux panneaux sur les grizzlis et les mouflons de Dall et profitez des changements de paysage spectaculaires. Repérez les moutons à l’aide d’une lunette d’observation : ils sont le plus souvent visibles sur la montagne voisine, Thechàl Dhâl’, au printemps et à l’automne.

    Disponibilité :
    De mai à septembre

    Publics visés :
    Convient aux groupes d’élèves âgés de 5 à 18 ans, avec accompagnement obligatoire d’un adulte par groupe.

    Prix
    Entrée gratuite

  • Camping à Mät’àtäna Män (lac Kathleen)

    À vingt minutes du village en voiture, les eaux cristallines et étincelantes de Mät’àtäna Män, surplombées par les montagnes des chaînons Kluane, vous attendent. Les groupes scolaires peuvent réserver un emplacement de camping de groupe pour toute la classe. Les élèves seront captivés par un exposé sur l’histoire naturelle et cul¬turelle du parc, présenté par un interprète de Parcs Canada. Des randonnées guidées sont également offertes sur demande.

    Disponibilité :
    De mai à septembre

    Publics visés :
    Convient aux groupes d’élèves âgés de 5 à 18 ans, avec accompagnement obligatoire d’un adulte par groupe.

    Prix
    Camping 6,01 $ la nuit par personne.

Pour en savoir plus :



Pour en savoir plus

Pour obtenir de plus amples renseignements concernant les excursions de groupes encadrés dans le parc national et réserve de parc national Kluane, veuillez écrire à pc.kluaneinfo.pc@canada.ca ou composer le 1-867-634-7250.