Avez-vous déjà remarqué de longues herbes feuillues, probablement plus grandes que vous, qui poussent le long des routes ou sur les rivages? Il s’agissait probablement d’une plante exotique connue sous le nom de phragmites (Phragmites australis, sous-espèce australis). Cette plante est considérée comme l’une des pires espèces envahissantes du Canada et met en danger le magnifique paysage du parc national des Îles-de-la-Baie-Georgienne.

À l’assaut des roseaux est un projet exceptionnel du parc national des Îles-de-la-Baie-Georgienne qui se déroule sur quatre ans (de 2019 à 2023) et qui a pour objectif d’arrêter la propagation des phragmites le long de la côte de l’île Beausoleil tout en inversant les répercussions nocives de cette espèce envahissante.

Apprendre à connaître les phragmites

 Sur l'île Beausoleil, les phragmites se dresser au-dessus de personnel du parc alors qu'ils cartographient les contours d'une population particulièrement haute.

Aussi connus sous le nom de roseau commun, les phragmites sont devenus l’une des plantes envahissantes les plus répandues et nuisibles en Amérique du Nord. En Ontario, vous trouverez cette espèce d’un bout à l’autre de la province, sauf dans les régions les plus au nord. Les phragmites sont bien adaptés aux environnements aquatiques et poussent habituellement près des rives, des plages, des fossés et des milieux humides, et sur le bord des routes.

Une fois que vous saurez ce que vous devez chercher, vous n’aurez aucune difficulté à les reconnaître. Souvenez-vous des caractéristiques suivantes pour pouvoir l’identifier :

  • Ils ont de grandes tiges rugueuses qui peuvent pousser jusqu’à une hauteur de 3 à 5 m.
  • Ils ont un feuillage bleu-vert abondant.
  • Ils ont de grandes fleurs en panache dont la couleur peut varier du violet au doré.
  • Leur tige morte et brune reste dressée pendant l’hiver.

Lorsque les phragmites se répandent dans un environnement, ils poussent en groupes si denses que toute autre espèce se fait rapidement étouffer, puis remplacer par une monoculture d’immenses roseaux. À ces endroits, les animaux ont de la difficulté à se repérer parmi les tiges qui s’entrecroisent et qui modifient l’état naturel du paysage. On considère que les phragmites sont le principal facteur de stress écologique dans le parc national des Îles-de-la-Baie-Georgienne. L’espèce envahissante représente une menace directe pour la faune célèbre et les rives exceptionnelles du parc. Il est de première importance de contrôler la propagation de cette espèce. 

Que fait-on pour résoudre le problème?

Le parc national des Îles-de-la-Baie-Georgienne continue à contribuer à l’éradication des phragmites envahissants en Ontario. Dans le cadre du projet À l’assaut des roseaux, toutes les populations de phragmites au sein du parc ont été cartographiées, et un plan a été créé afin de déterminer la meilleure marche à suivre pour éliminer cette plante des rives du parc. En tirant profit du niveau d’eau élevé, nous utilisons des techniques de traitement manuelles et mécaniques pour couper et noyer les phragmites. Les endroits où ces plantes sont éliminées seront restaurés à leur état naturel. 

Participez!

Vous souhaitez contribuer aux efforts pour réduire la présence de cette plante envahissante sur l’île Beausoleil? Retrouvez-nous sur les médias sociaux pour obtenir les dernières mises à jour sur le projet et les événements à venir!

Liens et ressources

Vous voulez en savoir plus sur les espèces envahissantes et les autres activités de Parcs Canada? Visitez les liens ci-dessous :