Foire aux questions sur l’inspection obligatoire des embarcations non motorisées
Pourquoi l’Agence Parcs Canada met-elle en œuvre un programme d’inspection obligatoire?

Parcs Canada reconnaît qu’il est important de prévenir l’introduction d’espèces aquatiques envahissantes dans les eaux du parc. L’adoption d’un programme d’inspection officielle plutôt que d’un programme d’auto-inspection pour les canots, les kayaks et les planches à pagaie assurent la coopération et supprime dans toute la mesure du possible le risque d’introduction d’espèces envahissantes. C’est une mesure nécessaire pour empêcher par exemple les moules zébrées et quagga, ainsi que le tournis des truites, d’entrer dans les eaux du parc. Les inspections obligatoires à Waterton sont en harmonie avec l’approche adoptée par le gouvernement des provinces voisines.

Quand le poste d’inspection sera-t-il ouvert?

Du 1er au 14 juin : 9 h à 16 h
Du 15 juin au 8 septembre : 8 h à 18 h

À compter du 21 octobre 2021, toutes les inspections d’embarcations se feront sur rendez-vous seulement. Les rendez-vous peuvent être pris sept jours sur sept, de 8 h à 16 h. Pour avoir un rendez-vous pour la journée même, veuillez composer le 403-632-6202 ou envoyer un courriel à wlfuaisprevention-eaiprevention@pc.gc.ca.

Où le poste d’inspection se trouvera-t-il?

Hors saison, les inspections se font sur rendez-vous seulement au complexe de l’exploitation de Parcs Canada situé sur la route de l’entrée du parc, en face du lac Linnet. Tous les visiteurs qui envisagent d’utiliser leur embarcation non motorisée dans les cours d’eau du parc doivent obligatoirement faire inspecter leur embarcation à cet endroit avant d’entrer dans le parc.

Pour prendre rendez-vous?

À compter du 21 octobre 2021, les inspections d’embarcations non motorisées se feront sur rendez-vous au complexe de l’exploitation. Ces inspections sont obligatoires avant de pouvoir mettre les embarcations à l’eau dans le parc.

  • Les rendez-vous peuvent être pris sept jours sur sept, de 8 h à 16 h. Pour prendre rendez-vous, composez le 403-632-6202 ou envoyez un courriel à wlfuaisprevention-eaiprevention@pc.gc.ca.
  • Les rendez-vous pris d’avance sont appréciés.
  • Il peut être possible d’obtenir un rendez-vous d’inspection le jour même en composant le 403-632-6202.

Faut-il payer pour faire inspecter son embarcation?

Non. L’inspection est gratuite, mais obligatoire.

Comment le parc délivre-t-il et applique-t-il les permis d’inspection?

Un permis sera délivré une fois que l’inspection détermine qu’il n’y a pas de risque d’espèces envahissantes pour les eaux du parc. Les embarcations doivent être nettoyées, vidées et séchées avant l’inspection. Il y aura également un poste de nettoyage et de décontamination où les employés pourront aider à enlever la boue, l’eau, les plantes ou les animaux potentiellement nocifs.

Lorsque l’embarcation sera propre, une étiquette imperméable y sera fixée. Un permis en papier devra être placé sur le tableau de bord du véhicule. Des gardiens des ressources aquatiques, soit des employés de Parcs Canada et des bénévoles, se trouveront aux endroits achalandés afin de surveiller les embarcations. Les gardes du parc veilleront à la coopération et au respect du programme s’il y a lieu.

L’Agence Parcs Canada se réserve le droit de refuser un permis d’embarcation à moteur, un permis d’embarcation non motorisée ou un permis d’auto-certification d’équipement non motorisé si l’embarcation et le matériel aquatique présentent un risque d’espèce aquatique envahissante.

Les résidents et les locataires devront-ils se présenter au poste d’inspection?

Les résidents et les locataires devront faire inspecter leurs embarcations pour obtenir un permis. S’ils apportent leur embarcation à l’extérieur du parc, ils devront la faire inspecter de nouveau.

Je vis à l’extérieur du parc, mais je n’utilise ma planche à pagaie que dans les lacs Waterton. Devrai-je la faire inspecter à chaque fois?

Oui. Si vous voulez entrer dans le parc avec une embarcation, celle-ci doit être inspectée. Nous comprenons que cela peut présenter des inconvénients pour les gens qui vivent dans la région, mais nous devons assurer l’uniformité et l’efficacité du programme. Si vous utilisez votre équipement uniquement dans les lacs Waterton et qu’il est nettoyé, vidé et séché d’avance, l’inspection devrait être rapide. Ensemble, nous pouvons prévenir la propagation d’espèces aquatiques envahissantes dans les eaux du parc et les rivières qui sortent du parc.

Les personnes qui possèdent une preuve d’inspection du gouvernement de l’Alberta devront-elles quand même s’arrêter au poste d’inspection du parc?

Oui. Nous comprenons que l’embarcation a été inspectée, mais nous tenons quand même à y jeter un coup d’œil. Une inspection effectuée au préalable par un autre organisme accélérera probablement le processus d’obtention d’un permis d’embarcation non motorisée du parc national des Lacs-Waterton.

Puis-je mettre à l’eau avant l’ouverture du poste d’inspection?

Si vous souhaitez mettre à l’eau hors des heures d’ouverture du poste d’inspection, vous devrez faire inspecter votre embarcation avant de la mettre à l’eau. Tous les visiteurs doivent attendre jusqu’à 8 heures du matin, lorsque le personnel est en poste pour donner des rendez-vous..

FAQ sur le programme relatif aux embarcations motorisées et remorquées
Pourquoi les embarcations motorisées et les embarcations sur remorque seront-elles de nouveau permises dans le parc national des Lacs-Waterton?

La navigation de plaisance avec embarcation motorisée est une activité qui se pratique depuis longtemps sur les lacs du parc national des Lacs-Waterton. Elle est autorisée en vertu de la Loi sur les parcs nationaux du Canada. Les embarcations motorisées avaient été interdites à Waterton en raison de la menace de contamination par les moules aquatiques envahissantes. Maintenant qu’il est possible de bien contrôler cette menace, Parcs Canada a déterminé que les embarcations motorisées peuvent revenir dans le parc.

Qui gère le programme des scellés?

L’Improvement District #4 gère le programme des scellés. Pour de plus amples renseignements sur ce programme, consultez le site Web de l’Improvement District #4.

Est-ce que la quarantaine de 90 jours suffit à empêcher la pénétration des moules envahissantes dans le parc?

Oui. Notre plus grande priorité consiste toujours à empêcher les moules envahissantes de pénétrer dans le parc national des Lacs-Waterton. Le programme de quarantaine a été conçu dans cette optique, tout en présentant une solution équitable aux plaisanciers.

Sur quelle autorisation cette décision de Parcs Canada s’appuie-t-elle?

Parcs Canada gère le parc national des Lacs-Waterton en fonction des attentes des Canadiens, conformément au Plan directeur du parc national des Lacs-Waterton et à la Loi sur les parcs nationaux du Canada. L’autorisation de gérer l’accès des embarcations motorisées relève du Règlement général sur les parcs nationaux (articles 7 et 21). Les embarcations motorisées sont interdites, à moins d’autorisation contraire de la part du directeur du parc. La quarantaine est la seule méthode qui permet la réintégration des embarcations motorisées dans le parc national des Lacs-Waterton.

Est-ce que les moules envahissantes présentent toujours une menace?

Oui. Notre plus grande priorité consiste toujours à empêcher les moules envahissantes de pénétrer dans le parc national des Lacs-Waterton. Le programme de quarantaine a été conçu dans cette optique, tout en présentant une solution équitable aux plaisanciers.

Est-ce que les embarcations non motorisées font toujours l’objet des mêmes règles d’auto-inspection que pendant la saison 2018?

Le parc national des Lacs-Waterton protège les eaux contre les espèces aquatiques envahissantes, notamment les moules envahissantes et le tournis des truites. Toutes les embarcations non motorisées sont assujetties à une inspection obligatoire avant d’entrer dans le parc. Savoir plus au sujet du nouveau programme 

Où puis-je me servir d’une embarcation motorisée ou d’une embarcation sur remorque dans le parc national des Lacs-Waterton?

Ces types d’embarcations ne sont permis que sur le lac Waterton Supérieur et sur le lac Waterton du Milieu, une fois que la période de quarantaine de 90 jours est écoulée.

Est-ce que des pénalités sont imposées aux personnes qui mettent à l’eau une embarcation interdite dans le parc national des Lacs-Waterton?

Toutes les embarcations motorisées et les embarcations sur remorque qui n’ont pas fait l’objet du programme de quarantaine et de scellés de 90 jours seront interdites. En vertu de la Loi sur les parcs nationaux du Canada, la pénalité maximale imposée pour la mise à l’eau d’une embarcation interdite dans le parc est de 25 000 $. Le contrevenant peut faire l’objet d’une arrestation, son embarcation peut être saisie et il peut être appelé à aller en cour. S’il est reconnu coupable, la Couronne peut décider de confisquer l’embarcation ainsi saisie.

Où puis-je mettre à l’eau mon embarcation à moteur?

L’utilisation de toutes les embarcations à moteur (gaz, électrique, sur remorque ou lancée à la main) est limitée aux lacs Waterton Supérieur et du Milieu, sauf les embarcations de Parcs Canada ou de la GRC requises pour une intervention d’urgence.

Les moteurs électriques amovibles sous une certaine puissance ne font l’objet d’aucune exemption.

Les moteurs électriques amovibles sont-ils exemptés de la quarantaine de 90 jours?

Les moteurs électriques amovibles utilisés sur les embarcations lancées à la main sont exemptés de la quarantaine de 90 jours, mais doivent suivre la procédure associée aux embarcations non motorisées (inspection, décontamination possible et remise de permis par le personnel au poste d’inspection).

Les embarcations sur remorque dotées d’un moteur électrique doivent suivre le programme de quarantaine de 90 jours.

FAQ sur les moules envahissantes
Qu’est-ce qu’une moule envahissante?

Les moules envahissantes, comme la moule quagga et la moule zébrée, sont des espèces aquatiques envahissantes (EAE) originaires d’Europe. Elles ont fait leur apparition en Amérique du Nord dans les années 1980. Ces mollusques d’eau douce de la grosseur d’un ongle produisent des millions d'œufs et s’agrippent facilement aux objets comme les embarcations. On peut en retrouver des dizaines de milliers par mètre carré. Les moules envahissantes sont des organismes filtreurs prodigieux qui vident les éléments nutritifs se trouvant dans l’eau et laissent peu de nourriture aux espèces indigènes, voire pas du tout. Les effets de ces moules se font sentir à la grandeur du réseau alimentaire, ce qui a des incidences sur les plantes et les animaux des régions touchées, en plus d'avoir des conséquences sur la chimie et la clarté de l'eau. Ces dommages sont permanents et irréversibles. Il n’existe aucune méthode, aucune technologie, ni aucun prédateur naturel pour éliminer les moules envahissantes une fois qu’elles s’établissent dans un plan d’eau.

Où trouve-t-on les moules envahissantes?

Les moules envahissantes, comme la moule quagga, se trouvent au Québec, en Ontario, au Manitoba et dans 34 États américains, dont le Montana.

Les moules envahissantes se trouvent-elles dans les lacs Waterton?

Jusqu'à maintenant, les moules envahissantes n’ont pas été détectées dans le parc national des Lacs Waterton. Régulièrement, Parcs Canada fait des tests de dépistage de moules envahissantes en respectant des protocoles semblables à ceux qu’emploie le service des parcs nationaux américains dans le parc national Glacier de même que le ministère de l’Environnement et des Parcs de l’Alberta. Cela comprend des examens à vue pour détecter les moules envahissantes et la surveillance active des larves véligères.

Est-ce que des moules envahissantes ont été trouvées près du parc national des Lacs-Waterton?

Des larves de ces espèces aquatiques envahissantes (EAE) ont été détectées dans le réservoir Tiber, au Montana, à environ une demi-journée de route de Waterton. Parcs Canada avait conclu que l’interdiction des embarcations motorisées et des embarcations sur remorque était le meilleur moyen de protéger l’intégrité écologique des lacs du parc national des Lacs-Waterton et des secteurs en aval dans l’attente d’une solution. À Waterton, le plus grand risque de contamination par la moule envahissante provient du transfert d’aspects infestés des embarcations motorisées, des embarcations sur remorque et des remorques mêmes. L’eau stagnante ou piégée se trouvant dans ces embarcations est particulièrement préoccupante, car au stade microscopique de la larve, la moule envahissante est invisible. C’est pour cette raison que ces embarcations ont été interdites à Waterton avant l’entrée en vigueur du programme de quarantaine.

Quelles sont les conséquences de la contamination par les moules envahissantes?

Parcs Canada a la responsabilité de protéger les lacs, les rivières et les cours d’eau du parc national des Lacs-Waterton. La contamination par les moules envahissantes présente une grave menace à l’écologie unique du parc, car elles puisent les éléments nutritifs de l’eau et n’en laissent pas aux espèces indigènes, ce qui a des effets sur l’ensemble du réseau alimentaire et altère la chimie et la qualité de l’eau.

En plus de ses importants effets écologiques, ces moules ont d’énormes incidences économiques de même que d’importantes incidences sur l’expérience des visiteurs, car elles bouchent les structures de prise d’eau, les barrages, les stations de traitement de l'eau, les installations hydroélectriques, les quais, les digues et les bouées, en plus de s’accrocher aux embarcations et aux plages.

Le parc national des Lacs-Waterton comprend les eaux d’amont du bassin de la rivière Saskatchewan Sud. Le risque de contamination par les moules envahissantes en aval de Waterton menace l'immense réseau d'irrigation dont dépend l’importante industrie agricole du sud de l’Alberta, l’infrastructure d’approvisionnement en eau de nombreuses collectivités, dont les villes de Lethbridge et de Medicine Hat, de même que la santé écologique de nombreux secteurs récréatifs.

Selon un rapport de la Pacific Northwest Economic Region publié en 2015, tous les ans, les coûts liés au fait de ne pas empêcher la contamination par les moules dans la région dépasseraient le cap des 500 millions de dollars américains. En Alberta, les coûts potentiels liés à la contamination par les moules pourraient atteindre 75 millions de dollars par année.

Que peuvent faire les gens pour empêcher les moules envahissantes et d’autres espèces aquatiques envahissantes de s’étendre?

La prévention joue un rôle essentiel. En plus de faire faire l’inspection obligatoire avant d’utiliser des embarcations à propulsion humaine, il faut effectuer l’auto-inspection obligatoire du matériel de plongée et de tout équipement utilisé dans l’eau qui sera exposé aux eaux des lacs Waterton. On doit obtenir un permis d’auto-inspection pour ce type de matériel et d’équipement aux lieux de mise à l’eau habituels.

Les gens doivent suivre les règles du programme Nettoyer, Vider, Sécher :

  • Nettoyer - Nettoyer et inspecter les embarcations, l'attirail et l'équipement (y compris l’attirail de pêche et de PLONGÉE)
  • Vider - Vider les seaux, les lests, les cales, les glacières, les compartiments internes et d’autres contenants susceptibles de contenir de l’eau piégée ou de l’eau stagnante
  • Faire sécher - Faire sécher les embarcations, l’attirail et l'équipement après avoir fini de s’en servir, laisser les compartiments ouverts et éponger l’eau stagnante
Qu’est-ce que Parcs Canada fait d’autre pour protéger Waterton des espèces aquatiques envahissantes (EAE)?

Le personnel de Parcs Canada, les chercheurs externes et les entrepreneurs doivent respecter les pratiques exemplaires de même qu’un protocole de décontamination strict pour leur attirail et leur équipement lorsqu’ils travaillent dans les milieux aquatiques du parc. Parcs Canada travaille en collaboration étroite avec le service des parcs nationaux américains ainsi que le ministère de l’Environnement et des Parcs de l’Alberta pour surveiller la situation des moules envahissantes et d’autres EAE. De plus, Parcs Canada communique de l’information au grand public afin de sensibiliser les gens à ce grave problème et de favoriser la protection de l’environnement aquatique du parc.

Que fait le service des parcs nationaux américains dans le parc Glacier?

Parcs Canada travaille en collaboration étroite avec le service américain des parcs nationaux américains relevant du parc national Glacier pour surveiller la situation des moules envahissantes. Pour un complément d’information, visitez : https://www.nps.gov/glac/planyourvisit/ais.htm (en anglais seulement).