Gardez les eaux du parc propres

Vous pouvez empêcher les espèces aquatiques envahissantes de se propager! Avant votre arrivée, nettoyez, videz et faites sécher vos embarcations et tout le matériel que vous comptez mettre à l’eau dans le parc national Jasper.

Appliquez la règle Nettoyer-Vider-Faire sécher partout où vous allez!

 

    Nettoyez vos embarcations, votre matériel, vos animaux de compagnie et vos chaussures pour en enlever les plantes, les animaux et la boue chaque fois que vous sortez de l’eau et avant d’entrer dans un autre plan d’eau.


    Videz toute l’eau que contiennent vos embarcations et votre matériel. Inversez-les ou penchez-les. Ouvrez tous les compartiments. Retirez les sièges pour bien vider toute l’eau. Enlevez le bouchon du drain s’il y en a un.


    Faites sécher complètement vos embarcations et votre matériel. Essuyez-les avec un linge sec. Faites-les sécher à l’air pendant 48 heures avant de les mettre dans un nouveau plan d’eau.

 

Votre bateau a-t-il été mis à l’eau à l’extérieur de l’Alberta ou de la Colombie-Britannique dans les 30 derniers jours?

Si oui, vous devrez le faire inspecter par un poste d’inspection provincial. Composez le 1-855-336-2628 pour obtenir plus de renseignements sur l’inspection des bateaux. Vous devez faire sécher vos embarcations et votre matériel pendant au moins 30 jours après les avoir utilisés aux États-Unis ou ailleurs qu’en Colombie-Britannique, en Alberta et dans les territoires du Canada.

Foire aux questions

Qu’est-ce qu’une espèce aquatique envahissante?

Les espèces aquatiques envahissantes sont des plantes, des animaux ou des maladies non indigènes. Un grand nombre d’entre elles sont nuisibles dans les eaux douces. Elles se reproduisent rapidement. Elles n’ont aucun prédateur connu. Voici les principales espèces aquatiques envahissantes qui menacent les eaux du parc national Jasper : la moule quagga, la moule zébrée, le tournis des truites et l’algue didymo. Consultez le guide de poche publié par le gouvernement de l’Alberta (en anglais seulement) pour obtenir une liste complète des espèces aquatiques envahissantes présentes dans la province (en anglais seulement).

    Détails concernant le tournis des truites

    Le tournis des truites peut causer des changements aux os des poissons, et, en raison de ces déformations, les poissons malades peuvent seulement nager en cercles. Leur queue prend une couleur foncée ou noire. La maladie se propage d’un plan d’eau à l’autre par les spores qui sont présentes dans la boue. Le tournis des truites nuit aux poissons. Il n’est pas dangereux pour les humains et les autres mammifères. La présence de cette maladie a été confirmée dans le parc national Banff en 2016.

    Détails concernant les moules

    La moule quagga et la moule zébrée sont petites. Elles ont la forme d’un éventail. La couleur de leur coquille va du brun foncé au blanc. Il suffit de quelques moules pour produire des millions d’œufs. Elles filtrent toute la nourriture présente dans l’eau et ne laissent rien à manger aux espèces indigènes. Les grosses grappes de moules peuvent bloquer des conduites d’eau. Leur coquille coupante et leur odeur de pourriture rendent les plages inutilisables.

    Détails concernant l’algue didymo

    L’algue didymo est souvent appelée « morve de roche ». Elle s’accroche aux roches et peut former de grands tapis bruns qui recouvrent le lit des ruisseaux. Ces tapis nuisent à l’habitat des poissons et des plantes. L’algue didymo s’agrippe au matériel et aux vêtements. Les humains la propagent lorsqu’ils passent d’un plan d’eau à l’autre. Pour cette raison, les cuissardes à semelles de feutre sont interdites dans les parcs des montagnes.

    Trout infected with Whirling Disease

    Truite infectée par le tournis des truites

    Quagga mussel and Zebra mussel.
    Moule quagga (guache). Moule zébrée (droit).
    Didymo in Waterton Lakes National Park.
    Algue didymo

    Photo: Adam Collingwood / Parcs Canada

Où trouve-t-on des moules envahissantes?

Il y a des moules envahissantes au Québec, en Ontario, au Manitoba et dans 34 États des États-Unis.

Y a-t-il des moules envahissantes dans le parc national Jasper?

Jusqu’à présent, aucune moule envahissante n’a été détectée dans le parc national Jasper. Chaque année, les eaux du parc sont soumises à des analyses qui permettent de vérifier si des moules ou le tournis des truites y sont présents.

Des moules envahissantes ont-elles déjà été trouvées près du parc national Jasper?

On a découvert des moules envahissantes sur des embarcations dans des postes d’inspection situés juste à l’extérieur du parc national Jasper. Le transfert de moules provenant de secteurs infestés représente le plus grand risque pour le parc.

Comment les espèces aquatiques envahissantes se propagent-elles?

Les espèces aquatiques envahissantes se propagent principalement par l’activité humaine. Elles peuvent se fixer à des objets dans l’eau, par exemple des bateaux, des canots, des kayaks, des planches à pagaie, des radeaux, du matériel, des vêtements et de la fourrure. Lorsque ces objets passent d’un plan d’eau à un autre, les espèces aquatiques envahissantes se propagent. Ces espèces sont difficiles à détecter. Elles ne sont pas toujours visibles à l’œil nu. Les espèces aquatiques envahissantes survivent longtemps sur du matériel, des bateaux et d’autres objets qui n’ont pas été nettoyés après avoir été utilisés dans l’eau.

Gardez les espèces aquatiques envahissantes loin des eaux du parc. Nettoyez, videz et faites sécher tout votre matériel avant votre arrivée.

Pourquoi certains visiteurs doivent-ils faire sécher leur embarcation et leur matériel pendant 48 heures alors que d’autres doivent plutôt le faire pendant 30 jours?

Le risque de propagation d’espèces aquatiques envahissantes est plus élevé dans certaines régions. Les embarcations qui arrivent de la Colombie-Britannique, de l’Alberta, du Yukon et des Territoires du Nord-Ouest doivent être complètement sèches. Il faut les faire sécher pendant 48 heures avant de les utiliser. Celles qui arrivent de l’extérieur de la Colombie-Britannique, de l’Alberta, du Yukon et des Territoires du Nord-Ouest doivent sécher pendant 30 jours, parce que le risque est plus élevé.

Est-ce que je dois nettoyer, vider et faire sécher mon embarcation et mon matériel si je les utilise plus d’une fois dans un même plan d’eau?

Si vous utilisez votre embarcation et votre matériel dans un seul plan d’eau, il n’est pas nécessaire de les nettoyer, de les vider et de les faire sécher après chaque utilisation. Par contre, avant d’entrer dans un nouveau plan d’eau, vous devez les nettoyer, les vider et les faire sécher pour prévenir la propagation d’espèces aquatiques envahissantes.

Parcs Canada inspecte-t-il les bateaux?

Il y a des postes d’auto-inspection dans certains parcs. Des inspections sur place auront lieu dans certains parcs nationaux des Rocheuses cet été. D’ici l’été prochain, tous les parcs nationaux des Rocheuses mèneront des inspections.

Où se trouvent les postes d’inspection et de décontamination les plus proches?
  • Les postes d’inspection et de décontamination de bateaux à moteur se trouvent au lac Minnewanka, dans le parc national Banff, et près du poste d’entrée du parc national des Lacs-Waterton. Ces postes ne peuvent pas décontaminer des embarcations sans moteur.
  • Parc national Jasper : Le poste d’inspection et de décontamination le plus proche se trouve entre le poste d’entrée Est du parc et la localité de Hinton, en Alberta.
  • Parc national Banff : Avant ou après votre arrivée dans le parc, veuillez composer le 1-855-336-2628 pour organiser l’inspection et la décontamination de votre embarcation au poste du lac Minnewanka.
  • Parc national Yoho : Le poste d’inspection et de décontamination le plus proche se trouve à Golden, près du centre d’information touristique (1000, Transcanadienne).
  • Parc national Kootenay : Le poste d’inspection et de décontamination le plus proche se trouve à Radium Hot Springs, juste en bordure de la route 95, en direction d’Invermere (côté ouest de la route).
Quels sont les impacts des espèces aquatiques envahissantes?

Les espèces aquatiques envahissantes nuisent à l’économie et à l’équilibre de la nature. Elles peuvent détruire des plans d’eau en santé et menacer la vie aquatique. Elles peuvent rendre l’eau et les plages impropres à la baignade. Elles peuvent endommager des embarcations et du matériel. Une fois établies, un grand nombre d’espèces aquatiques envahissantes ne disparaissent jamais. La plupart du temps, il est impossible de réparer les dommages qu’elles ont causés. La présence d’espèces aquatiques envahissantes peut entraîner des fermetures et des restrictions.

A man throwing a frisbee on a beach
Avant l’arrivée d’espèces aquatiques envahissantes
A beach covered in mussels on Lake Winnipeg
Après l’arrivée d’espèces aquatiques envahissantes
Que fait Parcs Canada pour protéger les eaux contre les espèces aquatiques envahissantes?

Parcs Canada travaille avec des partenaires pour étudier et surveiller les espèces aquatiques envahissantes. Il met en pratique la règle Nettoyer-Vider-Faire sécher.

 

Signalez la présence d’espèces aquatiques envahissantes que vous observez dans le parc national Jasper

Prenez une photo, notez l’emplacement et envoyez l’information à l’adresse pc.jasperinfo.pc@canada.ca.

Pour signaler des espèces aquatiques envahissantes à l’extérieur des parcs nationaux, composez le 1-855-336-2628 en Alberta et le 1-888-933-3722 en Colombie-Britannique.